Bourges : une journée dans la capitale du Berry

Bourges : une journée dans la capitale du Berry

13 avril 2018 0 Par Clarisse

Il y a quelques années, nous sommes allés au Printemps de Bourges, festival de musiques alternatives, françaises, électroniques et du monde sur plusieurs jours, connu et reconnu en France et ailleurs. C’est d’ailleurs à la fin du mois que l’édition 2018 se déroulera. A ce moment, la ville Bourges aura un tout autre visage dans une ambiance de vacances d’été ! → Prenez vos places (attention, pas de camping propre au festival, pensez à réserver un logement !).

Mais sinon ? Nous n’avions encore jamais pris le temps de nous promener dans les rues de cette ville capitale du Berry, région de l’Ancien régime, qui déborde sur plusieurs départements du Centre-Val-de-Loire.

C’est donc lors d’une journée ensoleillée, lors d’un moment de libre, que nous sommes revenus, quelques années plus tard, pour la ville en elle-même. Et le charme opéra à travers ses rues :

  • Cathédrale Saint Étienne de Bourges, différente des autres ;
  • Jardin de l’Archevêché, un air de tranquillité ;
  • Rues médiévales et maisons à pans de bois, tout le charme de l’ancien ;
  • Places animées, au soleil ou sous l’ombre des arbres ;
  • Se restaurer à Bourges dans un restaurant simple mais audacieux et original ;
  • Palais Jacques Cœur ; commerçant mythique pour la ville ;
  • Église gothique Saint-Pierre-le-Guillard, une des rares de la région.

Top départ vers la cathédrale !

Pour tout vous dire, nous avions un rendez-vous pour 4 pattes dans le coin, dans la matinée de cette belle journée. Nous n’avions donc pas tellement prévu notre visite. C’est à l’office de tourisme que nous avons trouvé le chemin à suivre. Une carte avec un circuit passant par les « immanquables » de la ville.

DSC06577 copie

Bien sur, la première image de Bourges reste sa cathédrale. Et ça tombe bien ! Derrière l’office du tourisme, ce bâtiment aux dimensions hors nomes attire le regard. Il est d’ailleurs inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 1992.

Construite à partir de 1195 et terminée vers 1230, elle fait 120 mètres de long pour 41 mètres de large. Si vous le pouvez, visiter la Tour de Beurre (sa plus haute tour) qui culmine à 65 mètres.

DSC06585 copie

De style principalement gothique, sa particularité se trouve dans l’absence de transept (« Nef transversale qui coupe la nef principale d’une église, formant ainsi une croix. » cf Google) et par sa possession de 5 portails qui sont d’ailleurs richement sculptés. Observez aussi ses vitraux lorsque vous serez à l’intérieur, ils sont vraiment magnifiques.

DSC06736 copieDSC06562 copieDSC06559 copieDSC06574 copie

Pour la petite histoire, j’ai entendu dire après notre visite (il faudra que j’y retourne afin de prendre une photo pour vous le prouver !) qu’une paire de fesses se trouverait dans une des frises extérieure de la cathédrale. Si vous y allez avant moi : levez la tête au dessus du portail sud et envoyez nous la photo !

DSC06741 copieDSC06565 copieDSC06567 copieDSC06576 copieDSC06570 copie

Et j’allais oublier ! Son petit nom : Cathédrale Saint-Étienne de Bourges, en l’honneur de Saint Étienne, qui selon la religion chrétienne, serait le premier martyr.

Informations pratiques :
→ place Etienne Dolet, 18000 Bourges.
→ entrée libre dans la cathédrale.
→ voir les différents horaires sur le site. Cathédrale ouverte au plus tard à 10h ou 14h le dimanche et fermée au plus tôt à 16h45.
→ fermeture le dimanche matin, les 1er  janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.
→ entrée payante pour visiter la crypte & la tour à hauteur de 8€/adulte ou pour la tour seule 6€/adulte. Dernier accès 45 min avant la fermeture.
→ bon plan : entrée gratuite les premiers dimanches du mois de novembre à mai inclus. Le billet peut être jumelé avec le Palais Jacques Cœur pour 12€/adulte.

Le jardin de l’Archevêché

Derrière la cathédrale se trouve un jardin à la française. Des bancs, un kiosque, des jeux pour enfants, une bibliothèque libre service, tout pour passer un bon moment de détente.

DSC06554 copie

C’est vrai qu’à l’époque où nous y sommes allés (février 2018), les plantes étaient encore endormies. Mais le charme était quand même présent. J’imagine avec toutes les fleurs colorées et les bonnes odeurs du printemps !

DSC06581 copie

Et peut être que vous aurez la chance de croiser un écureuil roux contrastant avec le ciel bleu !

DSC06598 copie

Informations pratiques :
→ entrée libre

Vers les rues médiévales du centre historique

On continue notre visite avec la rue Bourbonnoux. De splendides maisons à pans de bois de la fin du XVe siècle nous entourent de chaque côté ainsi que d’autres plus contemporaines.

L’atmosphère est paisible, lumineuse et colorée.

DSC06611 copieDSC06606 copieDSC06609 copieDSC06619 copieDSC06633 copieDSC06615 copieDSC06658 copie


La place Gordaine

Entourée de grandes maisons à pans de bois, elle est plongée dans la lumière de l’hiver.

Une place animée avec des restaurants, des vélos qui croisent les Berruyers en terrasse et des piétons avec le nez en l’air !

DSC06627 copieDSC06660 copieDSC06630 copieDSC06624 copie


Puis la faim arrivant…

Nous décidons de regarder les restaurants les plus recommandés sur Trip Advisor. Nous en trouvons un bon marché : le Delichou. Chouette ! Mais le temps de faire quelques photos supplémentaires, on arrive devant un restaurant qui affiche complet. Pour vous dire la vérité, à 2 secondes près, on rentrait avant les deux personnes qui ont pu avoir la dernière table ! Alors pensez à réserver, même en hiver et en semaine.

Il est presque 13h, nos ventres gargouillent !

Du coup, nous voilà de nouveau sur Trip Advisor car nous sommes rarement déçus. Nous trouvons un autre restaurant au nom énigmatique qui sonne comme nos estomac à ce moment même. Le prix n’est pas le même mais il reste correct. J’appelle. Il y a de la place. Youpi ! On remonte la rue.

La Gargouille, cuisine française soignée, produits frais et fait maison.

DSC06636 copie

Sculpture d’Emmanuel Buchet.

On arrive, l’accueil est chaleureux, nous sommes dirigés à l’étage. On s’installe, 4 pattes a même un petit espace à côté du radiateur ! Il y a du soleil dehors mais en février, les températures sont rarement très chaudes.

DSC06634 copieDSC06635 copie

Le menu est sur la table, sous nos assiettes. Plus loin, sur un mur au dessus de la cheminée, un tableau en ardoise où le menu du jour est inscrit. Nous commandons. En plus, un verre de vin du coin, recommandé par le serveur. Nous sommes quand même dans une région vinicole, il faut savoir en profiter !

Au moment du dessert, on sent que la Saint Valentin était avant-hier, des roses rouge en décoration ou à manger ! Un petit peu de romantisme dans un cadre du même style. Un parquet de bois, des poutres, de grandes fenêtres, un joli lustre, des petites lumières en forme de bougies, des chaises aux couleurs bleues contrastant avec les murs beiges, et puis des roses blanches sur les tables. Bien sur, comme son nom l’indique, des gargouilles trônaient à différents endroits de la pièce.

DSC06645 copieDSC06648 copie

La carte change régulièrement donc vous ne retrouverez surement pas les mêmes plats mais l’originalité est là et je pense qu’il serait difficile de s’en lasser.

Informations pratiques :
→ 108 rue Bourbonnoux, 18000 BOURGES.
→ 02 57 54 62 89
→ ouvert du Lundi au Jeudi de 12h00 à 14h00 puis de 19h00 à 22h00 / du Vendredi au Samedi de 12h00 à 14h00 puis de 19h00 à 23h00.
→ fermé le dimanche.
→ formule complète du jour (formule midi hors week-end et jours fériés) pour 13€ (entrée-plat ou plat-dessert) ou 16€ (entrée-plat-dessert) / Plat seul entre 14 et 24€.
→ c'est aussi un bar, vous pourrez donc y déguster un verre de vin avec une planche de charcuterie !

On repart !

Nous redescendons la rue. Ce n’est pas pour nous déplaire, ça permet aussi de voir certains éléments loupés ! On en profite aussi pour bifurquer dans une des nombreuses petites ruelles sur la gauche, en face du numéro 63 de la rue Bourbonnoux, et ressortir sur la même rue plus loin, aux alentours du numéro 39.

DSC06653 copieDSC06651 copieDSC06657 copie

Nous arrivons devant le Couvent des Augustins. Le portail est ouvert, on entre dans le cloître. Il n’y a pas grand chose de visible à part des arcades et des murs. Mais nous pouvons imaginer les Augustins voguant dans les rues Mirebeau, Calvin et Saint-Bonnet, îlot qu’ils occupaient à l’époque.

En face du portail, de l’autre côté du trottoir, le fameux passage casse cou. D’après les dires, il permettait de passer de l’enfer (rue Mirebeau, en bas) au paradis (rue Edouard Branly, en haut). D’autres personnes disent tout simplement que par temps de pluie, il peut vraiment devenir casse cou !

DSC06667 copie

Arrivés en haut de l’escalier, plus loin sur notre droite, en direction des rayons du soleil, on trouve le musée Estève. Il regroupe les œuvres majeures du peintre Maurice Estève (né au début du XXe siècle et mort dans un petit village au sud de Bourges). Je vous en parle principalement car vous pourrez y observer une belle tour sculptée sur le bâtiment.

DSC06672 copie

Puis sur la gauche, quelques mètres plus loin, une nouvelle place avant d’arriver sur la rue Jacques Cœur.

DSC06674 copie


Le Palais Jacques Cœur

C’est le deuxième emblème de la ville et un rare exemple architecture civile du XVe siècle dans un style gothique flamboyant.

Grand marchand, anobli vers  1441, Jacques Cœur demanda sa construction au milieu des années 1400 pour asseoir son statut et sa fortune. C’est un homme important dans le royaume, devenu conseiller du roi de France Charles VII. Malheureusement, à la fin de la construction, il n’avait plus les faveurs dont il disposait auparavant, ce qui lui a valu de ne jamais habiter dans son palais. Il se fit arrêter en 1451 suite à des jalousies. Il parvient à s’évader de prison pour se réfugier à Rome.

DSC06680 copie

Pendant la visite, vous pourrez en apprendre d’avantage sur la vie de Jacques Cœur, homme d’affaire et l’un des premiers à commercer avec le Moyen-Orient, ainsi que sur son quotidien ou l’architecture intérieure de cette époque.

Le temps nous manquant et 4 pattes n’étant pas acceptée à l’intérieur, nous n’avons pu entrer dans le Palais. Mais c’est avec une grande curiosité que nous y reviendrons afin de découvrir toute l’histoire !

Informations pratiques : 
→ 10 bis Rue Jacques Cœur, 18000 Bourges.
→ ouvert tous les jours, voir les différents horaires sur le site. Palais ouvert au plus tard à 10h le matin ou 14h le midi et fermé au plus tôt à 12h15 le midi et 17h15 l'après-midi. Dernier accès 45 min avant la fermeture.
→ fermeture les 1er  janvier, 1er mai, 1er et 11 novembre, 25 décembre.
→ entrée payante à hauteur de 8€/adulte.
→ bon plan : entrée gratuite les premiers dimanches du mois de novembre à mai inclus. Le billet peut être jumelé avec la tour et la crypte de la cathédrale pour 12€/adulte.


Le Palais Ducal et la Place Marcel Plaisant

On continue le circuit en direction de l’ancien Palais du Duc Jean de Berry (frère de Charles V). Aujourd’hui c’est la préfecture du Cher.

Devant celui-ci, une petite place avec toujours de la verdure. On peut y apercevoir une maison étroite et pointue, un peu comme la maison de la sorcière de notre enfance mais en plus claire !

DSC06688 copieDSC06690 copie


Une église gothique

On revient sur nos pas. Pour nous rendre dans une des rares églises gothiques de la région, nous sommes passés par la rue d’Auron, rue commerçante semi-piétonne.

DSC06697 copieDSC06694 copieDSC06700 copie

Puis nous arrivons dans le dos de l’église Saint-Pierre-le-Guillard. C’est la plus ancienne, sa construction démarre vers 1220 dans un style gothique bourguignon.

Sur la droite en rentrant, vous trouverez une peinture représentant une mule et un homme. Cet homme est un juif de Bourges nommé Zacharie Guillard. Sa mule aurait été privée de nourriture pendant plusieurs jours et aurait ensuite refusé de manger l’avoine donné pour s’agenouiller devant le saint sacrement. A la suite de cela, le propriétaire de l’animal se serait converti au christianisme et aurait construit cette église.

DSC06699 copieDSC06706 copieDSC06702 copieDSC06701 copieDSC06705 copie

Informations pratiques :
→ 9 Rue des 3 Bourses, Bourges 18000.
→ entrée libre.
→ je n'ai pas trouvé d'horaires précis.

Avant de partir

On marche encore un peu afin de découvrir quelques trésors sur le chemin du retour à la voiture.

DSC06707 copieDSC06708 copie

On en profite pour passer par la rue Moyenne, grande rue de Bourges avec de nombreux commerces.

DSC06728 copieDSC06726 copie recadrerDSC06730 copie


Mais ce n’est pas fini !

Malheureusement, ou pour mieux revenir ( ; ) ), cette petite journée fut trop courte. Alors nous allons devoir revenir afin de vous apporter quelques images :

  • Des marais de Bourges (inondés au moment où nous y étions) ;
  • Du jardin des Prés Fichaux (Jardin Art Déco labellisé Jardin Remarquable) ;
  • De l’intérieur du Palais Jacques Cœur (architecture civile gothique) ;
  • Des plats du restaurant Delichou (bon marché et sans mauvaise note sur Trip Advisor) !

>> Informations générales

  • Région / Département de France : Centre Val de Loire / Cher.
  • Monnaie : Euro.
  • Décalage horaire : aucun ( France UTC+1).
  • Papier : carte nationale d’identité comme partout en France.
  • Saison idéale : peu importe, vous pouvez avoir du soleil en hiver comme de la pluie en été. Tout dépend de vos préférences.
  • Transport :
    • En voiture, vous en aurez pour 2 heures et demi à 3 heures de Paris et 250 kilomètres, en passant par l’A10, l’A71, l’A6 ou l’A77.
    • En train, avec Intercités/SNCF, pour une moyenne de 25€ et 3 heures de trajet, bénéficiez de réductions à l’entrée de certains monuments/musées. Voir sur le site.
  • Chien : 4 pattes a été acceptée que ce soit au restaurant ou dans les différents lieux extérieurs. En revanche, les chiens ne sont pas acceptés dans la Cathédrale ou le Palais Jacques Cœur.
  • Bon plan :
    • Entrée gratuite pour la crypte & la tour de la Cathédrale ainsi que le Palais Jacques Cœur les premiers dimanches du mois de novembre à mai inclus.
    • Partenariat avec Intercités/SNCF : réduction à l’entrée de certains sites comme la crypte & la tour de la Cathédrale ou le Palais Jacques Cœur. Plus d’informations sur le site.
    • Les billets pour la crypte de la Cathédrale et sa tour ainsi que pour le Palais Jacques Cœur peuvent être couplés au tarif de 12€/adulte (soit un gain de 4€/adulte car chaque entrée seule est à 8€/adulte).
  • Budget :
    • Pour un trajet en voiture Diesel au départ de Paris, comptez environ 37€ dont 22,20€ de péage si vous passez par l’A71 ou 22€ dont 8,60€ de péage si vous passez par l’A6 et l’A77 (sans compter l’usure de la voiture).
    • Pour un trajet en train, les prix peuvent différer de 15€ à 45€ en fonction des horaires et trajets choisis. Voir le site de la SNCF.
    • Nous avons seulement dépensé pour le repas du midi (voir plus haut ↑) puisque nous avons fait des visites extérieures.
    • Vous trouverez tous les tarifs sous les différents titres ci-dessus ↑ ou sur le site de l’office de tourisme de Bourges.
  • Repas :
    • Nous avons dépensé environ 50€ pour deux dans un restaurant au prix correct, en comptant le vin. Mais attention, si vous prenez un menu du jour ou un plat + dessert à la carte, le prix n’est pas le même (nous avons fait chacun l’un de ces choix !). Voir plus d’informations dans la partie restaurant dans cet article ↑.
  • Logement :
    • Habitant à une heure, nous n’avons pas eu besoin de nous loger pour la nuit mais l’office de tourisme de Bourges propose de vous aider à trouver un logement pour votre séjour.
    • Sinon, vous avez toujours des logements chez l’habitant, par exemple sur Airbnb.
  • A voir / à faire :
    • Cathédrale Saint Étienne de Bourges
    • Rues médiévales et maisons à pans de bois
    • Palais Jacques Coeur
    • Marais de Bourges
    • Manger à Bourges
    • Église Saint-Pierre
    • Du jardin des Prés Fichaux
    • Jardin de l’Archevêché

Vous aimez les châteaux et la nature ? Les petits villages vinicoles et les villes des rois de France ? Envie d’une escapade en Centre Val de Loire ?

⇒ Retrouvez aussi mon court article sur Le brame du cerf… à vélo ! dans la forêt d’Orléans !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .